mardi 22 septembre 2009

Brèves de bureau


Les seuls trucs intéressants dans un open-space, ce sont les discussions hasardeuses que l'on peut surprendre... Voyez plutôt !


Mme C : Elle est trop grosse ! Ça ne rentrera jamais !
Mme V : Mais si ! A priori c'est prévu pour ! En forçant un peu, tu va voir qu'elle va rentrer.

Mme C : Non regarde ! Tout ce que ça va faire, c'est défoncer la fente.

Mme V : Ha oui, tu as raison, elle est vraiment trop grosse... On fait comment ?

Mme C : Ben on va appeler E. (collègue masculin) pour qu'il la tire. De toute façon, il faut bien quelqu'un pour la tirer !

Oyà : Krrrr.... Krrrrr.... Krrrrrr... *rigole bêtement cachée derrière son écran*

Le pire, c'est que je ne déforme même pas ! C'est mot pour mot la discussion. A ceux qui se poseraient la question, ces dames parlaient d'une imprimante et de la prise d'alim tout à fait inadaptée ! Quand à ce qui devait absolument être tiré, il s'agissait d'une note de circulation.

Alors oui, j'ai les idées mal placées et j'assume ! Mais suis-je la seule ? Qui d'autre a l'esprit aussi tordu que moi ?

lundi 7 septembre 2009

Fumée

Comme je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire en ce moment (l'explication d'ici fin octobre si tout va bien), je vous mets une petite vieillerie. Du recyclage quoi !
Fumée

Au fond de l’âtre
Un mouchoir en papier
Blanc
Sur les cendres
Encore chaudes
Se consume comme un dernier espoir
Les larme qu’il a reçu
S’envolent
En tendre volutes
De fumée et de vapeur d’eau
Puis se dissolvent dans l’air
Douces amères
Les larmes du cœur
Douce amère
La folie de l’attente
Mais le mouchoir
Blanc
Est devenu
Cendre.